Le monde des courses et du turf

L’homme et le cheval : une belle et longue histoire

Le cheval est, dit-on, l’une des plus belles conquêtes de l’homme. Par approximation, on la date de 8000 ans avant notre ère. Bien sûr, les espèces que l’on montait alors étaient largement plus rustiques que celles de nos jours. Plus proche de nous, c’est véritablement autour de -3500 ans que les preuves archéologiques de sa domestication ont été trouvées au Kazakhstan. Avec une histoire si longue, on serait bien en peine dater précisément les premières courses, même informelles entre hommes montés. Il n’a guère dû falloir qu’un peu d’émulation pour que deux cavaliers se lancent au grand galop pour voir qui pourrait finir le premier. Nous étions pourtant loin alors de nos courses très formalisées et des chevaux patiemment sélectionnés, génération après génération, pour tenir avec discipline, vitesse et distance et performances.

Les premières courses hippiques

Passons les courses de char de l’antiquité et même encore les joutes médiévales qui mettaient à rude épreuve les chevaliers et leurs montures. Le moyen-âge a connu aussi les courses de chevaux urbaines et elles ont, peut-être, préfiguré, en esprit au moins, l’installation des premiers hippodromes à la périphérie des grandes zones habitées. Mais ce n’est pourtant qu’à la fin du XVIIIe siècle que le monde hippique fait remonter véritablement son histoire moderne. A Neuilly sur Seine, en 1775, était organisée la première course hippique de galop et il ne fallut patienter que quelques dizaines années de plus pour voir se créer, en France, en 1833, la première société autour de l’amélioration des races chevalines avec des visées sportives. Dans cette même année, les courses de chevaux commencent aussi à faire les joies du champ de mars à Paris.

Le temps de la consécration et la naissance du PMU

Ce même XIXe siècle verra l’intérêt pour les courses hippiques se confirmer avec la naissance de prix et de nombreuses sociétés pour en faire la promotion et l’organisation. Le ministère et les juristes s’en mêleront même pour les réglementer. Le XXe persistera et signera. La véritable passion pour le monde des courses est consacrée avec l’inauguration du prix de l’Arc de Triomphe et du Prix d’amérique, aux portes des années 20. Dix ans plus tard, c’est l’institution devenue porteuse et de loin de la discipline qui verra le jour : en 1931, le PMU était créé avec devant lui un grand champ libre à occuper et de merveilleuses années. Naissance d’un loisir populaire : 1954 le tiercé, 1989 le Quinté plus, des noms qui résonnent aujourd’hui en France comme de véritables institutions. Avec l’arrivée de 2010, les lois de déreglementation ouvriront une nouvel ère pour le PMU et le monde du turf : celle des paris en ligne. Les chevaux et leur jockeys entreront, en cohorte, dans l’ère du numérique.

Ainsi après des centaines d’années, l’histoire du monde de la course hippique continuera d’écrire de nouvelles pages. Elle le fait encore pour la plus grande joie des passionnés. De notre côté, Touturf.com ne laissera pas totalement sa part aux lions et à sa manière, modeste mais passionnée, il contribuera à en écrire quelques unes.